"Pris d'une fièvre d'apostolat, je voulais être un paladin de cet ordre social nouveau, fraternel et libre, dont parlaient les précurseurs..." (E.Guillaumin)

A la campagne

Spécialiste du développement local, de par sa formation et son expérience (Directeur de l’innovation rurale au Conseil départemental du Puy de dôme), Bernard Farinelli est un ardent défenseur des campagnes vivantes. Considéré comme un des principaux connaisseurs du phénomène des néos-ruraux, son intérêt pour le monde rural porte aujourd’hui sur l’économie locale, la relocalisation des échanges, les expériences de retour à plus d’autonomie au quotidien.
Après  avoir tenu chaque samedi matin une chronique citoyenne sur France bleu Pays d’Auvergne durant plusieurs années, Bernard Farinelli, co-président de l’association « 3B » (bocages, bouchures, bourbonnais) s’engage pour la préservation de la haie et du bocage, dans le Bourbonnais où il réside, et ailleurs.

Terre d’écrivains

Chroniqueur à L’esprit Village (Village-Magazine) depuis avril 2000, Bernard Farinelli a publié de nombreux articles dans d’autres revues.
Bernard Farinelli a donné de très nombreuses conférences sur les néos-ruraux, l’économie locale, l’alternative campagnarde, le bocage. Il a fondé l’association des Amis d’Emile Guillaumin, qui s’attache à faire revivre les écrits, la mémoire et le message de celui qui fut le premier écrivain paysan et a republié ses œuvres.
Auteur de romans, qui, s’ils prennent comme décor naturel la campagne et s’enracinent dans l’histoire, n’appartiennent pas pour autant au genre Terroir. Ses thèmes privilégiés – la question de l’identité, la quête intime d’apaisement, l’écologie positive, la vie simple.